Posts à l'affiche

5 astuces pour s’affirmer au travail quand on est une femme

Le travail est sans doute l’environnement dans lequel il est le plus difficile de s’affirmer. Dans un monde instable, la peur de perdre son travail est malheureusement encore très pesante. Et cette réalité est encore plus palpable pour les femmes.

Elles qui ont tendance à devoir lutter contre le plafond de verre et le plancher collant ont beaucoup de difficultés à oser être ambitieuses et assumer cette ambition, comme je l’explique dans mon article Pourquoi les femmes ont peur d’être ambitieuses.


Mais il est important d’oser s’affirmer au travail pour pouvoir garder sa motivation et son niveau de performance. Rien de pire que de devoir effectuer des tâches avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord.


Je vais vous dire quelque chose, quelque chose qui va peut-être vous étonner ou vous faire grincer des dents mais tant pis : ceux qui réussissent ne sont pas forcément les plus intelligents mais ceux qui savent le mieux s’affirmer et qui osent demander ce dont ils ont besoin sans agresser ni manipuler.


Rappelez-vous, le monde du travail ne valorise pas les mêmes qualités qu’à l’école. Là où l’obéissance, le calme, la docilité sont sources d’approbation de la part des professeurs, le monde de l’entreprise met en avant les personnes qui sont sources de propositions, qui prennent la parole lors des réunions, bref celles qui se montrent.


Comment faire pour enfin oser s’affirmer au travail? Je vous livre 5 astuces pour y arriver.




1/ Comprendre que la confiance en soi se construit petit à petit


Nous n’allons pas nous mentir, nous les femmes avons une forte tendance à être perfectionnistes. À l’élaboration d’un projet, très souvent, nous visons directement l’arrivée en omettant totalement les nombreuses étapes qui jalonnent le parcours. En gros, nous voulons prendre l’ascenseur plutôt que l’escalier! C’est tout à fait humain mais dans la vie, il y a beaucoup plus d’escaliers que d’ascenseurs et c’est tant mieux. Gravir marche après marche permet de prendre son temps, de visualiser chaque étape franchie, d’en être fière.


J’aimerais que vous visualisiez ces marches qui vous mènent vers la capacité de vous affirmer dans votre entreprise ou en tant qu’entrepreneure. Vous avez assisté à une réunion et vous avez réussi à prendre la parole, même si ce n’était que 5 minutes? Bravo! Une marche de franchie. Soyez fière de ces petites victoires qui vous guident vers votre objectif final.


2/ Exprimer son opinion


Reprenons l’exemple de la réunion, lieu de tous les dangers pour les personnes qui n’osent pas s’affirmer. D’habitude, aller à une réunion pour vous revient à vous asseoir au fond de la salle, d’écouter (toujours attentivement, on n’oublie pas le syndrôme de la petite fille sage), de prendre des notes et… c’est tout? Vous n’êtes pas d’accord avec ce qui est dit ou vous avez envie de réagir en apportant votre point de vue. Vous gigotez sur votre chaise, mais rien à faire. Vous n’arrivez pas à prendre la parole de peur de… de quoi au juste? Peur d’être ridicule ou de voir votre point de vue rejeté?


Pour dépasser cette peur, je vous propose de vous y prendre en 2 temps. D’abord, observez. Vous connaissez sûrement bien vos collègues. Peut-être avez-vous remarqué ceux qui sont un peu plus virulents que les autres ou en tout cas, ceux qui vous intimident davantage? Mais il y aussi tous les autres, ceux qui vous mettent à l’aise, qui écoutent sans interrompre, en toute bienveillance. Alors commencez à vous entraîner en prenant la parole pour réagir à une de leurs interventions. Et utilisez des amorces de phrases de ce type: ‘en ce qui me concerne’, ‘je tiens à dire que’, ‘de mon point de vue’ qui ancrent votre intervention et montrent que vous exprimez votre opinion.


Encore une marche de franchie! Bravo!




3/ S’opposer à une demande de son/sa supérieur.e


La peur ultime pour certaines. Comment oser dire non à son/sa supérieur.e? C’est sûr, il/elle va nous renvoyer directement! Aïe, aïe, aïe!


Première chose à faire, respirez! Ça y est, c’est fait? Bon, tant mieux. Non votre supérieur.e ne va pas vous licencier si vous exprimez votre opinion à condition de le faire de manière non agressive et d’avoir des arguments pour soutenir votre point de vue.

Le plus difficile est de le faire sans donner l’impression de se justifier. Il ne s’agit ni de déclencher un conflit ni de vous soumettre, mais de vous positionner en tant qu’adulte qui sait ce qu’elle veut, qui respecte ses valeurs et qui pose ses limites.


Dire non à son supérieur demande un peu d’assurance, c’est vrai, mais une fois que c’est fait quelle victoire !

Et cerise sur le gâteau, il se pourrait même qu’il ou elle apprécie votre franchise.


On se rapproche du sommet, vous ne trouvez pas?


4/ Oser se plaindre de ses conditions de travail


Le travail n’a pas à être synonyme de calvaire ou de lourds sacrifices. Arriver à trouver un équilibre vie-privée, vie-pro est tout à fait possible, voire indispensable. Mais malheureusement, le monde de l’entreprise n’est pas toujours adapté au rythme de nos vies et en disant cela, je pense surtout aux mamans qui ont souvent la charge des enfants.

Si votre travail vous empêche d’aller chercher vos enfants à une heure raisonnable, si vous avez l’impression que vous n’avez plus de vie de famille, il est temps de réagir. Je vous propose d’essayer de négocier de meilleures conditions de travail. Comment faire? Soyez source de proposition. Se plaindre pour se plaindre ne vous mènera nulle part j’en ai bien peur. Par contre, aller voir votre supérieur.e pour lui exposer votre problème et apporter des solutions auxquelles vous avez pensées montrera que vous avez réfléchi et que vous ne montrez pas d’agressivité.


Là encore, votre proposition peut être refusée mais au moins, vous aurez montré que vous êtes une personne réfléchie et qui ose dire les choses. Bravo!




5/ Respecter ses valeurs


Oser s’affirmer passe par une très bonne connaissance de soi et de ses valeurs. Ne pas les respecter revient à nier vos désirs et toute votre personnalité. Ce n’est pas tenable sur le long terme. Lorsque vous sentez que vos valeurs sont mises à mal dans votre métier, il est important de vous poser les bonnes questions.

Une évolution positive est-elle possible?

êtes -vous en désaccord avec les valeurs de l’entreprise depuis le début ou depuis un changement de direction par exemple?


Comme je vous le disais, le travail n’a pas à être synonyme de souffrance et parfois oser s’affirmer revient à être honnête envers soi-même et à écouter ses désirs. N’ayez pas peur de changer de voie si vous vous rendez compte que votre travail ne correspond plus à vos attentes. Certes, l’escalier dessiné par cette décision qui se dresse devant vous parait impressionnant, mais vous vous souvenez? Une marche après l’autre!



Cet article vous parle ? Vous avez envie de me laisser un commentaire, de partager votre vécu, je serai ravie de vous lire et de vous répondre.

Vous pouvez aussi le partager sur vos réseaux ou l’envoyer à une amie.

Restons en contact !


Rejoignez ma communauté et les 10 000 femmes qui reçoivent chaque semaine mes conseils assortis d'une bonne dose d'inspiration :

cliquez ici : Je m'abonne

Suivez-moi sur les réseaux :

Groupe Facebook"Fière d'être qui je suis"

ou Instagram@catherineoberle

Catherine Oberlé

Fondatrice de l'Académie du Féminin

Auteure de "Domptez vos peurs et libérez votre Féminin"

Ma passion depuis toujours est de repousser les limites et de faire sauter les tabous.

Avec l'Académie du Féminin j'invite les femmes à reprendre leur pouvoir et à oser être fière d'elles.






Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

®AcademieDuFéminin, copyright 2020

Fait avec amour, audace et liberté ♡

On se suit ? 

Politique de confidentialité

  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  • Instagram