Rechercher
  • Catherine Oberlé

Comment ne plus avoir peur ?

Mis à jour : sept. 8

Si je vous posais la question: la peur, positif ou négatif? Je suis sûre que la plupart d’entre vous dirait spontanément, négatif bien sûr! Et si je vous disais que l’on peut classer la peur dans la catégorie positive…


La peur: une émotion utile et naturelle...


La peur est une émotion naturelle au même titre que la joie, la colère, la tristesse et le dégoût (si vous avez vu le film Disney Vice Versa, vous aurez peut-être en tête les drôles de personnages qui représentent ces émotions). Chaque émotion a un rôle à jouer. Par exemple, le dégoût sert de rempart face à des aliments susceptibles de nous rendre malades voire pire.


Et la peur dans tout ça? La peur joue un rôle capital. Elle nous permet de nous protéger face à un danger. Revenons quelques années en arrière. A la préhistoire (oui ça fait quelques années!), on imagine sans peine à quel point la peur était un guide précieux pour les hommes et les femmes qui vivaient dans les cavernes et qui devaient être sur le qui-vive pour échapper aux bêtes féroces.


Nous avons tous peur de quelque chose. C’est tout à fait normal et sain. Les personnes qui se vantent de ne pas avoir peur sont des menteurs ou des inconscients. La peur nous protège et nous alerte.


Si j’insiste sur ce côté naturel et positif, c’est pour vous faire prendre conscience que la peur fait partie intégrante de nous et que vouloir l’éradiquer totalement est impossible et néfaste.


….que l’on peut dompter


Vous allez me dire: si la peur est positive et utile, alors tout va bien? Oui...et non!

La peur est positive sauf quand elle nous empêche d’avancer et de vivre notre vie pleinement. Nos peurs quotidiennes sont souvent irrationnelles. Avouez que de nos jours, il est rare que les dangers soient mortels et heureusement.


Si l’on se laisse dominer par nos peurs, on perd le contrôle de sa vie. Comme je l’explique dans mon livre Domptez vos peurs et libérez le féminin, j’aime bien utiliser la métaphore du bateau, seul au milieu de l’océan. La question qui se pose est la suivante: faut-il se laisser ballotter par nos peurs ou reprendre la barre et redevenir le capitaine de son bateau? La réponse numéro 2 est plus attirante n’est-ce pas? Mais comment faire? Il existe selon moi plusieurs étapes pour arriver à bon port.




Cultiver la confiance en soi

Vous l’avez compris, essayer d’éradiquer nos peurs est impossible. Il faut donc apprendre à avancer avec elles. Plus vous aurez confiance en vous, plus vous vous sentirez capable d’avancer malgré vos peurs. Je suis sûre que vous avez déjà vécu des situations qui vous faisaient peur mais que vous avez réussi à dépasser. Listez-les, ce sont des preuves précieuses de tout ce dont vous êtes capable.


Apprendre à dédramatiser

Je propose souvent à mes clientes de me décrire la pire version, le pire scénario de la situation qui leur fait peur. S’il se passe ça, au pire, que va-t-il arriver? Généralement, cela permet de sortir du fantasme et de revenir à la réalité, et une réalité moins effrayante.

Il se passe même parfois ce que j’appelle ‘l’effet waouh’, ce moment où l’on se rend compte que le passé et le présent s’alignent pour nous donner une lecture précise de ce qui est, que l’on comprend l’essence de la situation que nous vivons. On se rend compte que nous alimentons souvent nos propres peurs et que nous pouvons les dompter si nous en prenons conscience.


Identifier sa peur pour la comprendre

Très souvent, les gens ont tendance à vouloir mettre un voile sur leurs peurs comme l’on met un pansement sur une blessure en attendant qu’elle cicatrise. Sauf que ce qui marche bien sur notre peau n’est pas efficace pour guérir nos blessures intérieures. Nos craintes doivent être regardées en face. Il faut les accueillir, les accepter et les reconnaître plutôt que de vouloir les éviter à tout prix. C’est en les reconnaissant que l’on peut les comprendre et ainsi les dompter.


D’après ce que je vois avec mes clientes, il existe selon moi 3 grandes catégories de peurs:

  • Les peurs en lien avec nos actes (avoir peur de mal faire)

  • Les peurs liées à notre image (peur de ne pas être parfaite, d’être jugée…)

  • La peur qui parle de notre désir profond ou de nos croyances (peur de l’échec ou de la réussite…)


N’ayez pas peur de vos peurs! Elles sont utiles et vous aident à avancer.


Rejoignez l'Académie du Féminin pour dompter vos peurs. Comme 10 000 femmes, recevez chaque semaine mes conseils pour enfin oser vivre la vie dont vous rêvez. Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous:


Je m'abonne


Suivez moi également sur les réseaux sociaux:

Groupe Facebook "Fière d'être qui je suis"

ou Instagram@catherineoberle


A très vite


Catherine Oberlé

Fondatrice de l'Académie du Féminin

Psychopraticienne - Coach - Conférencière

Auteure de "Domptez vos peurs et libérez votre féminin"

Animatrice de l'émission de radio "Nous les femmes" sur IDFM98



®AcademieDuFéminin, copyright 2020

Fait avec amour, audace et liberté ♡

On se suit ? 

Politique de confidentialité

  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  • Instagram