Rechercher
  • Catherine Oberlé

Comment devenir une femme libre et indépendante?

Mis à jour : juil. 27

Avez-vous remarqué à quel point la société aime mettre les gens dans des cases?

En essayant d'aplanir les différences, de dompter l’inconnu, on essaie de nous rassurer en nous uniformisant, en nous proposant des points de repère artificiels.


Mais le problème, c’est que, à cause de ces étiquettes, il est difficile pour une personne d’être réellement elle-même, surtout si elle a l’impression de ne pas rentrer dans ces fameuses cases. Briser les codes imposés par la société n’est pas chose facile. On peut très vite avoir peur de se retrouver exclue, rejetée, marginalisée.


Et s’il y a bien des personnes encore plus touchées par ce poids des convenances sociales, ce sont les femmes. Mesdames, n’avez-vous pas l’impression en ouvrant un magazine de lire, page après page, des listes d’injonctions; l’été arrive, il faut maigrir; comment retrouver un corps de rêve; comment être une mère parfaite; soyez comme ceci ou non, plutôt comme cela.


Vous avez envie de dire stop? C’est normal et sain! Il est temps de se libérer de ces chaînes qui nous retiennent depuis trop longtemps. J’aimerais partager avec vous mes 7 pistes pour oser devenir une femme libre.




1/ Repérez votre propre voix


Pour oser enfin être vous-même, je vous propose de faire le tri entre toutes les voix qui vous habitent. Vous allez me dire que vous n’êtes pas folle et que vous n’avez pas plusieurs personnes qui habitent en vous, merci beaucoup! Mais en êtes-vous si sûre? Nous avons tous et toutes des voix, des mots, des réflexes qui ne viennent pas de nous mais qui viennent du conditionnement que nous subissons depuis l’enfance. Lorsque vous pensez ‘je n’y arriverai pas’ ou ‘ce n’est pas pour moi’, êtes-vous sûre qu’il s’agit bien de votre voix?


Très souvent, ces pensées qui arrivent brutalement ne sont pas les vôtres. Elles peuvent venir d’un parent un peu trop exigeant, d’un conjoint jaloux, ou bien encore de la société qui nous fait croire que les filles doivent être douces, obéissantes ou bien encore qu’elles aiment forcément le rose.


Être capable de repérer les injonctions qui ne proviennent pas de vous est essentiel pour arriver à être libre.


2/ Ne vous comparez plus aux autres


Une des premières choses à faire est de se concentrer sur soi et non sur les autres. La société actuelle nous pousse à nous comparer constamment, surtout nous les femmes. Les corps parfaits des mannequins sont affichés à chaque coin de rue sur les panneaux publicitaires, les réseaux sociaux montrent les vies parfaites des mères parfaites… Difficile dans ces conditions de ne pas se comparer et d'arriver à la conclusion que nous ne sommes pas aussi bien que ces femmes-là.


La prochaine fois que vous vous retrouvez dans une situation où la tentation de vous comparer est grande, je vous invite à prendre du recul et à vous dire que chaque personne est unique, avec ses qualités et ses défauts. (Vous pouvez aussi vous rappeler que toutes les photos sont retouchées, ça aide!)





3/ Connaître son corps de femme


Vous connaissez votre cycle soit parce que votre maman vous l’a expliqué, soit parce que vous avez bien écouté le cours de SVT au collège. Mais l’écoutez-vous vraiment? Respectez-vous ce rythme naturel si particulier?

La société ne nous donne pas la liberté de le faire. Si je vous dis, syndromes pré-menstruels, cela vous dit quelque chose? Fatigue avant ou pendant les règles, douleurs diverses, vous connaissez sûrement. Avez-vous l’impression que la société prend en compte tout cela? Et vous? Le faites-vous? Je suis prête à parier que non. Vous allez me dire que vous ne pouvez pas ne pas aller travailler sous prétexte que vous avez vos règles. Malheureusement, la société n’en est pas là, vous avez raison. Par contre, savez-vous que selon la période du cycle, il y a des moments plus propices que d’autres pour prendre des décisions importantes ou pour être créative?

Le savoir et en tenir compte vous permettra de libérer tout votre potentiel.


4/ Osez suivre votre intuition


On parle souvent d’intuition féminine. Certains dénoncent un mythe, d’autres sont persuadés du pouvoir des femmes. Et si on parlait plutôt d’une capacité à détecter les signes non-verbaux? Cette aptitude viendrait de la faculté des mères d’anticiper les besoins de leurs bébés.

Peu importe au fond de savoir si les hommes ont autant d’intuition que les femmes, je dirais que l’important est d’oser s’écouter, écouter ses émotions, ses ressentis. J’aimerais que vous vous fassiez confiance. Si je reprends l’image d’une jeune maman avec son premier bébé, elle va souvent douter d’elle-même et préférer écouter les ‘bons’ conseils de tout son entourage plutôt que de s’écouter elle-même, alors qu’au fond, c’est elle la mieux placée pour s’occuper de son bébé, non?





5/ Soyez indépendante financièrement


Certaines d’entre vous seront peut-être choquées de ces considérations terre à terre mais pour moi, c’est un point essentiel. La liberté financière permet de ne pas dépendre d’un conjoint ou d’une autre personne. Apprenez à gérer vos finances, surveillez vos dépenses. Augmentez vos revenus en demandant une augmentation par exemple.


Les femmes ont tendance à limiter leurs ambitions professionnelles soit pour pouvoir s’occuper des enfants ou bien par ‘habitude’. Combien de femmes, quand elles sont en couple, gagnent plus que leur conjoint? Très peu, encore aujourd’hui! Il existe beaucoup de raisons pour expliquer cela bien évidemment mais une de celles-ci est l’auto-limitation car l’argent reste encore tabou pour nombre de femmes.


6/ Soyez libre sexuellement


Ah le plaisir...C’est bien! Le votre, c’est encore mieux! S’il est vrai que l’on parle de plus en plus du plaisir féminin, on est loin encore de l’égalité parfaite avec les hommes. Les femmes ont tendance à s’oublier au profit du bien-être de leur partenaire.


Pour être libre, écoutez votre corps et apprenez à le connaître. Soyez à l’aise avec lui. Et surtout soyez bienveillante envers lui! Ne vous focalisez pas sur vos défauts mais mettez en avant toutes vos belles qualités. Ensuite, communiquez vos besoins à votre partenaire, n’ayez pas peur. Si votre couple est basé sur un amour sincère, tout se passera bien.

Plus vous vous assumerez, plus votre sexualité sera libérée.






7/ Osez demander de l’aide


Vous êtes peut-être surprise de trouver ce dernier point. Je viens de vous donner des pistes pour être libre et voilà que je vous dis de demander de l’aide! Oui, je persiste et signe, une femme libre et forte peut et doit demander de l’aide lorsqu’elle en a besoin. Les personnes qui veulent tout gérer seules sont souvent dans le déni et finissent soit par stagner, soit par s’épuiser. Ne soyez pas comme cela! Une personne forte se connaît très bien et connaît donc ses faiblesses. Vouloir progresser est une réelle preuve d’intelligence et de force.


Qu'attendez-vous pour passer à l’action ?


Cela peut être intimidant, j’en ai bien conscience.


C’est pour cela que j’ai créé l’Académie du Féminin. Pour aider encore plus de femmes à trouver le chemin qui les mènera à leur épanouissement.

À travers des ateliers et des rencontres en ligne, je vous guide vers cette liberté et cette indépendance qui vous permettra de vivre votre vie, sans limites.


Alors, prête pour nous rejoindre ?


C'est par ici : l’Académie du Féminin



Catherine Oberlé

Fondatrice de l'Académie du Féminin

Auteure de "Domptez vos peurs et libérez votre Féminin"

Ma passion depuis toujours est de repousser les limites et de faire sauter les tabous.

Avec l'Académie du Féminin j'invite les femmes à reprendre leur pouvoir et à oser être fière d'elles.




257 vues

®AcademieDuFéminin, copyright 2020

Fait avec amour, audace et liberté ♡

On se suit ? 

Politique de confidentialité

  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  • Instagram