Rechercher
  • Catherine Oberlé

L'être humain est créatif

Mis à jour : mai 30


Cette créativité est instinctive et naturelle. Elle est reliée au féminin en nous, donneur de sens, intuitif. Nourrir et libérer notre créativité nous permet d'entrer en relation avec notre enfant intérieur, cette part joueuse, inventive trop souvent oubliée dans la vie adulte. Lorsque nous laissons cette force vitale s'exprimer, nous déployons notre brillance et nous nous autorisons, bien souvent, à oser de nouvelles expériences.

J'entends souvent des personnes me dire qu'elles ne sont pas créatives, qu'elles admirent ceux qui créent, qui inventent... C'est faux ! Nous le sommes tou-te-s mais nous l'avons parfois occulté. Nous le sommes tou-te-s mais en grandissant, en prenant des responsabilités, nous avons pu, parfois, nous couper de notre créativité.

Et puis, nous ne sommes pas créatifs de la même manière ! Prenez ma voisine. De 3 ingrédients dans le frigo, et 2 condiments dans le placard, elle vous fait un repas savoureux. Je dois vous avouer que ce n'est absolument pas mon cas : je suis bien incapable d'improviser en cuisine !

Dans mes ateliers d'écriture, j'entends toujours certains participants me dirent qu'ils ne savent pas écrire, qu'ils sont venus par curiosité, mais qu'ils n'étaient pas bons en français, à l'école. Bien souvent, à la fin de la première séance, ils se rendent compte, ébahis, qu'ils sont capables d'inventer un texte... et d'y prendre plaisir !

Peut-être êtes-vous dans ce cas ? Peut-être que vous n'osez pas expérimenter un art nouveau, une pratique nouvelle, à cause de croyances bien ancrées ?

Aujourd'hui, je vous propose trois moyens simples et puissants pour libérer votre créativité, même quand vous pensez ne pas l'être !

  • L'écriture

  • Le journal créatif

  • Le rendez-vous avec l'artiste

Ces trois pratiques permettent d'exprimer pleinement tout son potentiel, ainsi que ses émotions, ses doutes, ses jours.

L'écriture

Lorsque nous utilisons l'écriture intuitive, nous explorons par le biais de l'écriture libre ce que notre intuition et notre inconscient ont à nous dire. Elle peut permettre de chercher la réponse à une problématique ou à creuser un état d'esprit. Pour cela, il suffit de s'asseoir au calme quelques minutes et d'écrire les mots qui nous viennent spontanément en tête, lorsque nous posons la question ou la situation qui nous (pré)occupe.

Un exercice très puissant, car il s'inscrit dans la durée, consiste à écrire trois pages minimum d'écriture libre tous les matins. Cette pratique est proposée par Julia Cameron dans son livre Libérez votre créativité. Les pages du matin ne sont pas un journal intime à proprement parler. Elles n'ont pas vocation à relater les évènements de nos vies mais à exprimer nos émotions, humeurs, état d'esprit, afin de les explorer et de dénouer les points de blocage. Elles n'ont pas vocation à être lues par des tiers, elles constituent une pratique résolument intime. Lors de l'écriture des pages du matin, nous pouvons dévoiler toutes les facettes sombres de notre personnalité, nos peurs les plus profondes, nos défauts les plus honteux. L'essentiel est d'extérioriser ces poisons émotionnels.

Le plus souvent, les personnes se focalisent tout d'abord sur le négatif, leurs manquements, leurs échecs, ... puis avec le temps, une fois qu'elles ont fait le tour de la question, naturellement, arrive le moment où elles se mettent à rechercher des solutions dans leurs pages. Ainsi, il est fréquent que les pages du matin commencent par des sentiments négatifs avant d'aboutir à une projection positive, des solutions trouvées, un bien-être retrouvé. Cet exercice est particulièrement puissant s'il est réalisé le matin, en tout premier lieu, avant que les premières pensées conscientes n'aient repris le contrôle de notre esprit. Si cela vous est possible, commencer votre journée avec ce moment d'introspection, où vous nettoyez votre esprit des pensées négatives pour vous recharger de positif est idéal. Personnellement, j'écris mes pages du matin en buvant mon thé, quand la famille est encore endormie. Au début, je ne vous cache pas qu'il m'a été difficile de me lever plus tôt mais une fois l'habitude prise, ce rituel m'est devenu indispensable pour me sentir bien et équilibrée pour démarrer la journée.

Après avoir commencé à écrire mes pages du matin, j'ai pris l'habitude de rechercher les réponses à mes questionnements dans mon carnet à toute heure de la journée. Le fait d'écrire permet de sortir les pensées de la tête, où elles peuvent avoir tendance à tourner en rond. Voir les mots s'aligner permet également de prendre du recul par rapport à nos émotions. Lorsque je ressens de la colère, de la frustration ou de l'anxiété, j'écris jusqu'à avoir épuisé le sujet. Je me sens le plus souvent apaisée par la suite.

L'écriture créative concerne plutôt la création d'histoires, de poèmes, de contes... elle n'est pas introspective mais permet d'exprimer et d'explorer notre imaginaire. C'est une écriture libératoire, où l'on exprime sa sensibilité artistique. Là encore, nul besoin de connaître des techniques d'écriture ou d'être passionné-e de littérature. Quelques points de départ simples permettent de dérouler une histoire, une pensée, une poésie.

Pour le plaisir d'imaginer, installez-vous à la terrasse d'un café et observez les gens autour de vous : autres clients, passants... lorsqu'une personne attire plus particulièrement votre attention, imaginez alors sa journée, depuis son réveil jusqu'au coucher, dans les moindres détails. Ecrivez. Lorsque votre personnage est couché et s'endort, vous avez écrit une fiction. J'aime particulièrement cet exercice car il permet de nous rendre compte que nous sommes tous capables d'inventer des histoires, comme lorsque nous étions enfants et que nous nourrissions nos jeux de nos observations, de notre environnement,...

Pratiquer l'écriture créative permet de s'offrir une parenthèse de plaisir et de déconnecter des obligations quotidiennes. Alternative complémentaire à la lecture, elle nous permet de nous immerger dans l'imaginaire, de rêver. Si vous aimez écrire, ou avez envie d'explorer votre écriture, poussez la porte d'un atelier d'écriture. Décollage créatif garanti !

Le journal créatif

Si vous n'êtes pas très à l'aise avec l'écriture, ou si vous avez envie d'explorer d'autres voies créatives, le journal créatif, ou art journaling, est peut-être fait pour vous.

Le principe ? Utiliser les arts plastiques (et les mots, si vous le souhaitez) pour exprimer vos émotions, ressentis, réflexions... grâce à des images, des couleurs, des textures... Je vous rassure tout de suite : aucune connaissance en dessin, peinture... n'est pré-requise. Et c'est justement ce qui est génial avec l'art journaling : pas de règle, l'expression libre de sa personnalité. J'ai commencé l'art journaling en 2015, et je n'avais aucune pratique d'aucun art plastique. Je n'avais pas touché à un pinceau ou un crayon depuis les cours de dessin du collège ! Mais j'ai aimé la possibilité de m'exprimer avec des collages d'images découpées dans des magazines, l'utilisation de la peinture de façon totalement libre, avec des motifs abstraits et l'ajout de mots ou phrases.

Petit à petit, j'ai évolué dans ma pratique mais lorsque j'ai commencé, j'avais un carnet à pages blanches, une paire de ciseaux, de la colle et un kit d'aquarelle de base (premier prix qu'on trouve dans les supermarchés). Ainsi, j'ai fait des essais, jetant de la couleur sur les pages, collant des images qui me plaisaient ou me touchaient, j'ai appris à exprimer mes émotions ainsi, lorsque parfois, les mots me manquaient. Aujourd'hui, j'ai plus de vingt carnets créatifs, certains étant dédiés à des thématiques particulières, mais tous portent ma touche personnelle, l'expression de ma sensibilité.

Si l'art journaling vous tente, je vous propose l'exercice suivant : prenez une feuille blanche, des crayons, feutres, stylos de couleurs (ou peinture si vous en avez - oui, même la peinture des enfants !), des magazines ou journaux, une paire de ciseaux et de la colle. Réalisez votre auto-portrait : en dessinant, en découpant et collant des images, de façon réaliste ou figurative. Ne vous projetez pas dans le résultat mais concentrez-vous sur le moment présent et vos ressentis lorsque vous choisissez les images, les mots, les couleurs qui vous correspondent. N'intellectualisez pas l'exercice. Il ne s'agit pas de réaliser une oeuvre d'art "parfaite" mais de vous faire plaisir en vous représentant sur la page. D'ailleurs, je serai ravie de voir vos pages, si vous souhaitez les partager ! sur Instagram, en me taguant @sofia.tirataghuri.

Le rendez-vous avec l'artiste

Dernier outil dans ma besace : le rendez-vous avec l'artiste. Là encore, cette pratique est inspirée de Julia Cameron. L'idée : se réserver un temps dans la semaine, seul-e (impératif !) pour nourrir notre artiste intérieur. Ce temps peut être consacré à de l'écriture, de l'art journaling, une sortie en nature, la visite d'une exposition, ... toute activité qui vous fait du bien et qui vous permet d'explorer votre créativité autrement. Un moment de fraîcheur et de découverte rien que pour vous. Un moment planifié et jalousement réservé pour ce tête-à-tête avec votre enfant intérieur.

Pendant plusieurs mois, j'ai ainsi consacré 1 à 2h par semaine à ce rendez-vous avec l'artiste. Puis, le tourbillon quotidien reprenant le dessus, ma pratique s'est espacée. Mais je finis toujours par y revenir. Parfois, je visite une expo, d'autres fois, quand j'ai moins de disponibilité, je lis un magazine artistique. Des fois, il s'agit juste de changer de chemin : c'est ainsi que j'ai découvert par hasard que, dans un coin d'un parc devant lequel je passe souvent, il y a un jardin de plantes aromatiques. Je suis passée à côté des dizaines de fois, en traversant le parc par l'allée centrale pour emmener mon fils à l'aire de jeux ou pour aller admirer la Garonne sous le soleil couchant (un de mes paysages préférés !). Et un jour, j'ai eu envie d'emprunter le petit chemin sur le côté, qui se perdait derrière une haie de buissons. Et en fait de buissons, il s'agissait d'un dédale de plantes aromatiques, toutes plus odorantes les unes que les autres. Je me suis assise au milieu, sur un banc, et j'ai laissé mes sens se repaître des odeurs, couleurs, lumières qui émanaient de ce coin tranquille. Un moment de quiétude parfaite, d'une trentaine de minutes, et l'émerveillement de découvrir un trésor caché à quelques minutes de chez moi. Le rendez-vous avec l'artiste, c'est aussi ça : s'ouvrir à la découverte, à d'autres possibles, et ce, sans forcément dépenser de l'argent, ou planifier une activité plusieurs jours (semaines ?) à l'avance !

Dans notre monde actuel, nous avons souvent la pression d'allier vie privée (et obligations familiales, parfois) et vie professionnelle, avec un minimum de vie sociale. Pourtant, une pratique créative, quelle qu'elle soit, nous permet de souffler, de nous ressourcer mais aussi d'ouvrir en nous des champs d'explorations et de curiosité qui nourrissent tous les autres aspects de nos vies.

La créativité rend notre vie plus intéressante, plus vibrante, plus authentique. Pourquoi s'en priver ?

Merci à Sofia pour sa contribution à rendre vivant ce blog et à partager son expertise avec nous : Retrouvez-la sur : http://tirataghuri.com

#sépanouir #placedesfemmes #développementpersonnel #créativité #féminin

0 vue

®AcademieDuFéminin, copyright 2020

Fait avec amour, audace et liberté ♡

On se suit ? 

Politique de confidentialité

  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  • Instagram